Au cinéma…

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00353 515 73 20

Au cinéma…Après avoir déjeuné au restaurant, mon “oncle” m’a emmené au cinéma…pour voir un film qui venait de sortir sur les écrans “Babette s’en va en guerre”…et c’est vrai que cette Babette était bien jolie et qu’elle nourrissait, sans le savoir, beaucoup de fantasmes chez les jeunes garçons de mon age…J’avais d’ailleurs acheté quelques photographies de cette actrice et j’avoue que j n’étais , comme beaucoup de garçons et d’hommes de cette époque, pas insensible à ses charmes et qu’il m’arrivait parfois de me masturber en regardant ces photos. A peine installés dans cette salle, dès que furent baissées les lumières et que commença la projection la main de mon “oncle” se posa sur ma cuisse m’amenant pour mon plus grand plaisir à attendre la suite de ses investigations. Il ne tarda pas à glisser sa main dans mon short puis dans mon slip tout en restant, de façon très discrète, le regard absorbé par l’écran. J’avais le souffle court, l’envie irradiant mon sexe…je me mis à bander instantanément, écartant les cuisses pour qu’il puisse, tout à loisir, me caresser et profiter de moi. Je devenais une vraie petite salope et j’avoue que j’aimais cette situation…me laisse caresser alors que des dizaines de spectateurs se trouvaient tout près de nous…inconscients canlı bahis şirketleri de ce qui se passait tout à coté d’eux.Je me laissais caresser, branler espérant ne pas jouir trop vite, ayant au moins une heure et demie devant moi pour me laisser faire par cette main experte; Durant toute la première partie de la projection, mon “oncle” se contenta de tripoter ma bite et mes couilles, ce qui avait pour effet de me faire gémir (oh, très discrètement) sous sa main experte et professionnelles. Il savait “branler” sans aller trop loin, excitant au maximum le jeune mâle qu’il avait à sa disposition…j’avais envie…envie de tout, envie qu’il me touche les fesses, les seins, qu’il m’embrasse sur la bouche, qu’i me suce et je poussais, consciemment mon bassin vers cette main qui me faisait tant de bien (cérébralement plus que physiquement). après de longues et intenses minutes, la première partie de la projection et les informations étant diffusées, l’entr’acte arriva et il m’offrit, comme une vrai “oncle” un chocolat glacé…à l’époque, les ouvreuses chargées de placer les clients en début de séance, faisaient office de vendeuses en confiserie à l’entra’acte. j’eu donc droit à ce chocolat glacé et cependant que je le suçais avidement, je pensais à la canlı kaçak iddaa bouche de mon “oncle”sur ma queue, rêvant du moment où il m’offrirait sa bouche et userait de mon sexe comme d’une friandise…J’avais hâte que reprenne la projection, hâte qu’il reprenne ma queue dans sa main, hâte de lui offrir ce sexe dont il avait si envie. Durant toute la projection, il garda sa main dans mon slip, malaxant mes testicules, me masturbant avec douceur, effleurant parfois mon anus, ceci avec quelques difficultés compte tenu de la position assise rendant difficile l’introduction d’un doigt sous mes fesses.Après de longues minutes ou je me laissais faire avec plaisir, il prit ma main et la guida vers son entrejambe afin que, moi aussi, lu donne du plaisir en lui touchant la queue. Il ouvrit sa braguette, amena ma main à se glisser dans son slip, poussant son bas ventre vers celle ci, m’offrit alors son sexe à caresser et à branler cependant que tout les spectateurs regardaient Brigitte…J’avais grand plaisir à tenir sa bite, à l’exciter…et j’entendais son souffle s’accélérer bien qu’il prit le plus grand son à ne pas se faire remarquer…Durant toute la durée de la séance, nous restâmes ainsi à nous caresser l’un l’autre, à nous branler…moi ne rêvant qu’à me canlı kaçak bahis retrouver nu dans ses bras, dans son lit et c’est avec grand plaisir, que la fin de la séance arrivée, nous quittâmes cette salle pour rejoindre la voiture et la maison, où, dès notre arrivée, nous nous retrouvâmes nus, l’un près de l’autre, dans son lit à”faire l’amour”…moi n’ayant encore pas imaginé qu’il pourrait me baiser, ne sachant pas encore ce qu’était la sodomie. Jamais, hélas, il ne me baisera, se contentant de me branler, de me doigter, de me sucer et de m’offrir sa queue à sucer et répandant son sperme sur moi, sur mon visage, sur mon corps et sur mes fesses…Durant toutes mes vacances (15 jours) il m’initia au joies de l’homosexualité et me fit découvrir le plaisir que l’on peut avoir entre hommes, ce dont je lui suis toujours reconnaissant 65 ans après…Aujourd’hui, de plus en plus souvent je pense à ces moments et me dit souvent qu j’aimerai, parfois, sucer de jeunes queues…Pour autant, je me contenterai de sucer des mâles majeurs, aux couilles bien pleines, mâles consentants qui me permettront de faire ensemble, toutes sortes de choses excitantes et perverses…Après lui, j’ai eu d’autres aventures avec des garçons plus agés que moi et durant mon adolescence, j’ai appris mille autres choses coquines et excitantes a faire avec des partenaires hommes…sans pour autant délaisser les filles et les femmes et aujourd’hui, j’ai autant de plaisir à baiser et sodomiser des femmes qu’à sucer ou à me faire baiser par des mâles.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00353 515 73 20