Entre copains

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00353 515 73 20

Entre copainsXstoiresCela fait plusieurs semaines que les samedis sont calmes. Les excès de ces derniers mois ont laissé la place à une conduite plus responsable. Fini les soirées jusqu’à 6h du matin à refaire le monde autour d’une (ou plusieurs) bouteille(s) de bon rhum. Le sport est notre vecteur à tous. Chacun d’entre nous tiens un rôle important dans notre association et les responsabilités ont pris le pas sur la fête. Ce soir, la tête est ailleurs. Alors que les garçons ont gagné leur match contre les deuxièmes, les filles elles, ont décidés d’aller en boîte de nuit. Arrivant une par une dans la salle des sports, certainement pour être sûre d’att****r les quelques regards fuyants de l’audience, les filles sont plus belles que jamais. Elles ,qui sont habitués au short et au t-shirt trop grands pour elles, ont démontrés leur féminité haut la main. Les présenter une à une serait une entreprise fastidieuse. Ce soir, deux filles en particulier ont attirés notre attention à alex et moi. Agathe et Marion se sont apprêtées pour être au top lors de cette soirée. Marion porte une tunique Bordeau bien trop courtes pour ses longues jambes. Agathe quand à elle, a choisi de mettre en valeur sa poitrine par un joli décolleté dans une robe noire. De la dentelle termine le bas de sa jupe et vient décorer le haut des ses cuisses. On peut même apercevoir son tatouage derrière le quadriceps. Une Fresque grande d’une quinzaine de cm de large descendant tout le long de sa cuisse. Le dessin et détaillé et monochrome. Marion quant à elle, est plutôt mal à l’aise. Peu supportrice de ses formes, elle affiche une taille plus large que sa copine de sport mais un fessier à faire pâlir les influences en mal de cliques et préfère tirer sur robe pour ne pas dévoiler ses imperfections. A peine le match terminé que les copines se mettent en route pendent que les garçons eux savourent leur victoire. Il est 4h du matin quand une sonnerie de téléphone vient interrompre le morceau de reggae diffusé par la télé du salon. Agathe s’ennuie. Elle préfère prendre la route et rejoindre notre soirée. Très vite, les verres s’enchaînent et Agathe se libère. Si elle est venue, c’est qu’elle a un objectif en tête. Convaincre Alex, le beau mâle poivre et sel que toute l’équipe s’arrache, de passer la nuit dans ses bras. Plus le temps passe, plus Agathe se rapproche de son but. A force de collé serré, de baisers langoureux et de quelques canlı bahis şirketleri exhibitions bien choisies Alex se décide à être entreprenant. Je glisse à l’oreille d’Agathe qu’il ne faut pas qu’ils se gênent pour moi. Je suis le dernier debout, certes, mais j’aime le spectacle qui s’offre à moi. Les provocations d’Agathe fonctionneNt sur moi aussi. Son déhanché, ses regards gourmands me donnent des idées salaces. Je sais que ce n’est pas moi qui vais en profiter ce soir, mais l’imaginer se faire prendre sauvagement me contente presque. Cela fait presque 10 minutes que les amants sont montés mais pourtant aucun bruit, aucun gémissement n’émane de la chambre d’Alex. Lui, l’amant endurant, bien monté, attentif, aurait il une faiblesse? J’entends alors les marches de l’escalier craquer. Une paire de talons apparaît, le tout suivi de longues jambes filiformes enfermées dans des bas noirs. La belle descend quelques marches et je découvre qu’elle a laissé tomber son soutien gorge dans la bataille mais qu’un minuscule string transparent vient compléter son ensemble. Elle me lance :« Viens Jeff s’il te plaît. J’ai besoin de toi » Imaginant le pire, je monte l’escalier à la hâte. Alors que je croyais mon pote en plein malaise ou en état d’inconscience, celui est occupé à choisir un porno sur l’ordinateur de sa chambre. Même si je n’ai pas l’habitude des plans « sexe débridé », je comprend vite ce que je suis venu faire à l’étage. A peine la porte refermée, Agathe s’agenouille devant moi. Ses yeux fixent les miens et ses lèvres commencent à s’ouvrir. Sa main s’évertue à libérer mon sexe de son écrin pour pouvoir en profiter le plus vite possible. La belle fait tomber ma ceinture, descend mon pantalon et embrasse mon anatomie à travers le boxer. Elle att**** la base de mon sexe dans ses dents, souffle de l’air chaud, titille mon gland du bout de sa langue. Alex qui vient de trouver apparement son bonheur vient nous rejoindre pour participer à la fête. Lui est déjà prêt depuis longtemps. Sa queue fièrement dressée vient tourner aux alentours de la bouche d’Agathe. Sans l’annoncer, elle enfonce toute son anatomie dans sa gorge, lui arrachant un râle. Tandis qu’Alex donne le mouvement avec ses reins, la demoiselle ôte la dernière pièce de tissu qui la sépare de son autre jouet. Mon sexe entre et sort de sa bouche en cadence. Mes mains att****nt sa tête pour pouvoir corriger l’angle de ma pénétration. canlı kaçak iddaa Alors que l’excitation monte, Agathe n’a pas le temps de se reposer. Elle passe de bite en bite, accélérant le mouvement à chaque changement comme une pièce en plusieurs actes. Ses doigts s’activent à masser nos couilles. Elle donne sa bouche sans réfléchir à qui voudra bien la prendre. Alors que la belle tient mon sexe entre ses lèvres, alex l’att**** à la taille et la penche vers l’avant. Je le laisse la mettre en place. Avant de plonger sa queue dans son intimité, il lui administre une fessée qui la fait crier de plaisir. Alex écarte le string d’Agathe de son emplacement alors que la belle se jette sur ma queue, appuyant ses va et vient, renforçant le travail de sa langue. Chaque coup de rein de mon coéquipier plonge un peu plus la belle sur ma queue. Au bout d’à peine 5min, la petite Agathe se contracte de toute ses forces, jouissant bruyamment sous les assauts de ses partenaires. Étourdie par les coups de reins qu’elle a enduré, elle s’effondre sur le dos. Sans la laisser respirer, j’entreprend de lécher son clito brillant. J’appuie de toutes mes forces, le tort dans tous les sens. Son goût est sucré. Mes coups de langue font trembler ses hanches. Son bassin monte et descend au rythme de ces secousses. Alex continue à se faire sucer et me laisse la possibilité à mon tour de la pénétrer. Je rassemble ses genoux pour dégager son entrejambe. Sans ménagement, j’insère ma queue jusqu’au plus profond de ma partenaire. Le bruit environnant s’étoffe. Nos gémissements se mêlent aux siens et nos corps se mélangent. Les mains de la belle se promènent là où elles peuvent. Pendant que j’empoigne ses fesses pour accentuer mes impacts, Alex att**** et malaxe ses seins. Encore une fois, elle jouit rapidement. La fatigue se lit sur son corps, il porte les marques de nos ébats. Pour éviter de la casser dès notre première soirée nous la laissons reprendre ses esprits. Son pubis s’écarte malgré tout à chaque caresse comme pour lui rappeler que son corps est connecté à nos doigts, à notre langue. Tout en reprenant son souffle, elle empoigne à nouveau nos membres encore gonflés et entame un va et vient lent mais précis. Sans ménagement, alex glisse sa main dans le sillon de ses fesses et commence à caresser sa petite caverne. Bientôt, ses doigts fouillent son intimité, se lubrifient et s’aventure dans des territoires dangereux. canlı kaçak bahis Mais la belle n’est pas rebutée. Elle se cambre, guide son partenaire, facilite sa pénétration elle même. Je ne peux résister à cette magnifique vue et je décide d’aller promener ma langue. Sous les impulsions de la gourmande Agathe, je me mets à littéralement lui « bouffer » le cul. La belle s’occupe également d’Alex qui commence de plus en plus à devenir fébrile. Après quelques minutes, il se glisse sous elle et vient doucement se planter dans sa petite chatte. Elle sursaute sur sa queue et ses seins rebondissent à chaque impulsion. Elle ne gémit plus. Elle crie. Je continue à doigter son anus rosé pendant que l’action continue. Alors q
u’Alex semble ralentir, je m’approche à mon tour. Mon gland est surgonflé. Il s’approche, se trempe, se glisse au milieu de son petit cul. La belle continue d’écarter son cul pour mieux y pénétrer. Je sens la queue d’Alex à travers sa peau. Mes va et vient se font plus nombreux plus rapides. Alex accélère lui aussi le rythme tout en pétrissant la poitrine d’Agathe. Déjà un orgasme sonore vient retentir au milieu de nous. La petite créature se débat, ne sachant pas comment dire non à tant d’attention et tant de plaisir. Immédiatement après le premier un second orgasme s’empare de notre beauté et celle ci s’écroule. Alex lui lance alors : « Tu sais ce que tu as mérité maintenant… »Comme un rituel, la belle se lève vient s’agenouiller devant nous avant d’attacher ses cheveux qui ont servis de poignée pendant cette partie de baise. Elle ferme alors les yeux et ouvre grand la bouche pour recevoir sa récompense. Alex approche alors son membre près du visage de la belle et commence à se branler frénétiquement. A peine quelques secondes plus tard, un flot épais vient s’écraser sur sa langue et celle ci décide de tout avaler. Je m’approche à mon tour pour essayer de montrer à cette beauté tout l’effet qu’elle m’a fait. Alors qu’elle masse vigoureusement mes bourses, je sens que je vais exploser. Et le mot fut bien choisi. Une rivière de sperme est venue envahir l’intégralité de son visage, perlant jusque ses seins et coulant sur ses jambes lui permettent de jouer un peu et d’avantage nous exciter. Alors que nos esprits ne sont toujours pas sur terre, un bruit au rée de chaussé nous ramène brutalement. Quelqu’un frappe à la porte mais personne n’est vraiment en état de descendre pour ouvrir. J’att**** une serviette et mon boxer, m’éponge un peu et descend les marches 4 à 4. A travers la baie vitrée j’aperçois la belle Marion qui m’explique avoir réussi à se faire déposer à la sortie de la boîte.Suite au prochain épisode.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00353 515 73 20